28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

Tshopo : la police se transforme en M23 face aux étudiants de l’UNIKIS (Déclaration)

Les étudiants de l’Université de Kisangani (UNIKIS) montent au créneau contre les forces de l’ordre de la Tshopo. Dans une déclaration lue à la presse ce samedi 03 décembre 2022 devant le bâtiment administratif de cette alma mater, la Renaissance Tshopo, une structure regroupant les étudiants originaires de la province, condamne avec force le comportement inhumain de la police nationale congolaise venue intervenir dans la manifestation des étudiants de mercredi et jeudi dernier, qui contestaient le calendrier de l’année académique en cours.

Ces étudiants regrettent l’agissement des forces de l’ordre qui ont pourtant comme mission la protection des personnes et leurs biens.

Mais ils ont choisi de se transformer en « M23 de la Tshopo » contre les étudiants. Ces éléments ont eu l’audace de pénétrer dans le milieu universitaire pour tirer à balles réelles sur les étudiants.

ont-ils lu.

De ce fait, cette structure des étudiants demande aux autorités politico-administratives et judiciaires de siéger ensemble sur cette situation, afin d’éradiquer ce comportement indigne qui tend à devenir une accoutumance dans la province.

Ceci viole le disposition de l’article 16 de la constitution de la RDC, qui stipule que la personne humaine est sacrée. L’Etat a l’obligation de la respecter et de la protéger.

ont-ils poursuivi.

C’est ainsi que la Renaissance Tshopo appelle les étudiants à se conformer aux règlements académiques car le but majeur de celui-ci est d’étudier. Parce que, dit-elle, l’avenir dépend conséquemment du choix et la décision d’un chacun.

Cette structure met en garde toute manipulation politicienne et des personnes qui intoxiquent les étudiants à réclamer au-delà même des droits, par les violence, destructions de patrimoines communs de la province.

L’étudiant n’est pas un belligérant de la police.

Signalons que cette déclaration a été lue par Gaston Ilole Atise, président provincial de la structure Renaissance Tshopo.

1 Comment

  • WEMA Baelo Charles 5 décembre 2022

    La police qui devrait protéger les étudiants cherche à les éliminer c’est triste vraiment.
    Également l’acte de détruire les patrimoines de l’université pendant les revendications terni l’image de l’étudiant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *