8 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

Tshopo : la coordination provinciale de l’ESU fait la restitution des états généraux

La reforme du système LMD dans les établissement de l’Enseignement Supérieur et Universitaire sera mise en application dès l’année académique prochaine. Ceci ressort de la restitution des travaux des états généraux de l’ESU par la coordination provinciale de suivi de la Tshopo, chapeautée par Benoit Dhed’a Djailo, recteur de l’Université de Kisangani, qui fait partie de plus de 300 recommandations.

Les chevaliers de la plume et du micro de la ville de Kisangani ont été pris pour cible par la coordination provinciale de suivi des états généraux de l’ESU, ce mercredi 6 octobre, dans un point de presse qu’elle a organisée sous la présidence du recteur de l’UNIKIS, le professeur ordinaire Benoit D’heda Djailo. Cadre choisi, la salle de réunion du bâtiment administratif de l’Université de Kisangani, avec pour objectif, faire la restitution sous 7 panels de travaux de ce qu’a été le déroulement des états généraux de l’ESU tenus à Lubumbashi, dans la province du haut Katanga, du 10 au 14 septembre.

Que peut attendre l’université de Kisangani après les états généraux ?

Augmenter la mobilité des étudiants et améliorer la qualité de l’enseignement font exclusivement partie des recommandations et résolutions qui ont été rédigées lors de ces travaux qui avaient connu la participation de toutes les institutions d’enseignement supérieur et universitaire de la RDC à différents niveaux, laquelle restitution a été présentée par le professeur associé Kakumbi Trésor, de la faculté des Lettres et Sciences Humaines, participant à ces assises, par qui la Tshopo a été valablement représentée.

Parmi les panels présentés, on note : la gouvernance et gestion des institutions de l’ESU, le diagnostic du secteur de l’éducation et la réforme du système LMD qui interviendra dès l’année académique prochaine sur l’ensemble du territoire nationale, et ce, dans toutes les établissements de l’ESU, qui partira de manière progressive.

Après la restitution du déroulement des travaux, le professeur Dhed’a s’est dit satisfait :

Je suis satisfait du travail abattu par le professeur Trésor Kakumbi, qui a tout fait pour arriver à Lubumbashi pendant que nous n’avons pas pu, faute de contrainte sanitaire lié au transport, qui ne nous avait pas permis d’arriver tous à Lubumbashi. Il a réussi à représenter dignement et honorablement l’université de Kisangani et ne prône que sur la mise en œuvre des résolutions contenues dans le document des états généraux de l’ESU, qui est d’ailleurs une affaire de tous.

A-t-il déclaré.

Cet échange à bâton roupille entre les chevaliers de la plume et le recteur de l’Université de Kisangani avait pour but, de solliciter aux professionnels des médias la vulgarisation et la sensibilisation de ce qui ressort des états généraux.

KETSIA LUTHO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *