28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

The Rebellion Eastern DRC (The Red), ce jeu vidéo qui immortalise le Colonel Mamadou Ndala

Il n’y a pas lieu de confondre The Rebellion Eastern DRC (The Red) un jeu vidéo purement congolais, avec Grand Theft Auto (GTA) de David Jones et Mike Dailly ou encore the Gun Strike Elite Shoot de Doing Studio.

The Red est un jeu vidéo d’action conçu par Akilimali Samuel Vijey, un jeune congolais vivant à Goma, dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Ce jeu essaie d’adapter la situation réelle de l’Est du pays où les rébellions refont régulièrement surface, à une histoire virtuelle toute aussi proche de la réalité au travers des images animées, originales et, dans un format 3D.

Particularités

The Red comme tous les autres jeux qui lui sont similaires, a aussi ses particularités. Son histoire s’appuie sur la mission de Mamadou, personnage principal, un commando envoyé à Beni, dans le Nord-Kivu, par le gouvernement congolais pour y traquer les rebelles et groupes armés étrangers.

Son concepteur s’inspire du colonel Mamadou Ndala, le héros national congolais, déployé à Goma avec les commandos des Unités de réaction rapide des FARDC entre 2011 et 2013, où il mît complètement fin à la première vague des rébellions du M23 en novembre 2013, peu avant d’être tué dans une embuscade, le 2 janvier 2014.

Une autre particularité, est aussi la langue. Le jeu commence par un son rythmé de l’hymne national Débout Congolais. Les autres personnages non visibles peuvent interagir avec Mamadou. Il peut donner le positionnement des rebelles, recevoir des ordres de sa hiérarchie en Lingala, une des 4 langues nationales de la République démocratique du Congo.

Ce jeu se distingue également d’autres plus célèbres, par son contenu visuel tout à fait unique et local. On peut y voir par exemple, le drapeau de la RDC, le volcan de Nyiragongo en activité, des indications des régions locales et frontalières telles que Oicha, Kasindi, l’Office volcanologique de Goma, ou encore le centre de traitement d’Ebola à Mangina, situé dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo.

Un jeu qui contribue à l’éducation nationale

L’objectif est aussi, selon le créateur du jeu, d’apprendre aux enfants l’histoire du pays. Les guerres et les figures importantes ayant contribué à la restauration de la paix en RDC, ainsi que les différentes causes et effets causés par ces guerres.

Nous devons apprendre à aimer notre pays. Ce jeu s’inscrit également dans le cadre du programme « Bendele ekweya te ». Défendre notre patrie consiste aussi à valoriser nos héros, nos compétences et nos valeurs humaines

explique Samuel Vijey, le créateur du jeu.

C’est pourquoi il met en avant l’histoire du Colonel Mamadou, le héros et martyr congolais, auquel le jeu est consacré du début jusqu’à la fin. C’est Mamadou qui doit exécuter toutes les missions lui confiées par le gouvernement congolais. Sur lui se reposent tous les Congolais vivant dans cet univers virtuel marqué principalement par les tueries épisodiques.

Au-delà de l’aspect historique, Akilimali Samuel et son équipe ont voulu au travers ce jeu, exprimer à l’humanité entière la douleur que récent toute la population congolaise et plus particulièrement celle de la région Est, au regard de la situation qui se passe dans cette partie du pays.

Nous en avons marre et voulons que ça cesse. Par ce jeu, nous voulons faire connaitre au monde entier les atrocités que le peuple subit. En plus de cela, c’est aussi un moyen de soulagement, détente et divertissement.

dit-il.

Rappelons que ce jeu a été créé depuis 2019, mis en ligne en version finale en septembre 2022. Il est disponible sur adisigames.com et n’est encore jouable sur ordinateur. Il comprend au total 10 niveaux et chaque niveau a sa mission spécifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *