26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Sud-Kivu : des Maï-Maï délogés par les FARDC

Si l’insécurité dans l’Est de la République démocratique du Congo n’a pas dit son dernier mot, avec notamment des attaques à répétition de différents groupes rebelles, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) n’ont pas non plus abdiqué.

En effet, l’armée congolaise a réalisé une nouvelle avancée dans sa traque de l’ennemi. Ce dimanche 1er mai 2022, les FARDC ont délogé les Maï-Maï Kijangala de leurs 3 état-majors dans les moyens plateaux d’Uvira en province du Sud-Kivu.

A en croire le lieutenant Marc Elongo, porte-parole de l’armée dans cette zone, il s’agit d’une traque de rebelles qui vise à protéger la population et ses biens.

L’officier des Forces armées de la République démocratique du Congo a également indiqué que ces rebelles sont en débandade après cette opération.

Les FARDC ont traqué et délogé les groupes armés Maï-Maï Kijangala et alliés de leurs état-Majors de Kahugwe, Kabere-Buleza et de Mubere. Actuellement, l’ennemi est en débandade suite à la frappe farouche des forces loyalistes.

a souligné le lieutenant Marc Elongo.

Par ailleurs, l’armée exhorte toute la population de cette partie du pays à la vigilance et à se désolidariser de groupes rebelles qui y font la loi depuis belle lurette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *