30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

Kisangani – UNIKIS : quand la bureautique facilite le plagiat

Dans certaines bureautiques qui fonctionnent au sein de l’Université de Kisangani (UNIKIS), une forme de tricherie est vivement observée. Il s’agit de ce qu’on appelle plagiat, une copie textuelle d’un travail sans marquer l’identité de l’auteur.


Au-delà de la tricherie, cette pratique qui sert à copier les travaux d’autrui est devenue aujourd’hui une forme de commercialisation très efficace, pouvant aider les détenteurs de bureautiques à s’enrichir facilement, sans exercer les tâches qui les sont attribués.

De nombreux étudiants, surtout les filles, préfèrent passer leur temps à faire des vidéos sur TikTok, à suivre des célébrités dans les réseaux sociaux, à aller sur Snapchat, à prendre des photos et chercher à avoir une visibilité sur les réseaux. Certains se sont faits des photographes et réalisateurs des vœux de leurs collègues au profit de maintenir leurs relations amicales en oubliant de faire les travaux pratiques, pour ensuite payer une somme auprès des travailleurs des bureautiques, qui leur facilitent la tâche dans les « résolutions rapides » de leurs travaux.

Victime du plagiat, une étudiante qui a préféré rester dans l’anonymat s’est confiée à notre rédaction :

L’an passé j’ai été victime d’un plagiat d’un de mes travaux pratiques qui était considéré à la fois comme une interrogation et un travail pratique, j’ai repris le cours à la deuxième session justement parce que l’enseignant m’avait collé un zéro comme note et c’est avec cette même douleur que je me mets devant vous pour passer ce message.

a-t-elle révélé, avant de poursuivre :

Je demande aux camarades d’arrêter de faire des copies des travaux des autres. Si tu te mets au travail c’est impossible que tu obtiennes zéro. Arrêtez avec cette pratique s’il vous plaît. Il y’a des étudiants qui ont dû reprendre d’auditoires tout simplement parce que quelqu’un avait copié leurs travaux. Personnellement, je souhaiterais que les institutions cherchent à mettre fin à ce problème d’une manière ou d’une autre, car c’est au-delà de nous étudiants.

L’Université de Kisangani, l’une des plus grandes institutions de la République démocratique du Congo, est réputée pour la brillance de ses produits. Il y’a cependant des petites pratiques qui tâchent sur la bonne réputation de cette alma mater, notamment celle du plagiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *