10 décembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani – Tufaulu Pamoja : clôture de l’atelier sur la consolidation de la paix et la résolution pacifique des conflits

Lancé depuis le vendredi 22 avril dernier par le projet Tufaulu Pamoja, l’atelier axé sur la consolidation de la paix et la résolution des conflits a été clôturé le samedi 23 avril 2022 à la grande salle de la Cathédrale Notre Dame du Très Saint Rosaire de Kisangani.

Il était question de créer un dynamique et de renforcer la capacité des jeunes oeuvrant dans la non violence active, dans la consolidation de la paix, ainsi que ceux qui oeuvrent dans les résolutions des conflits, pour créer un club de paix, afin de faire de ces jeunes des communicateurs sociaux pour la promotion de la paix.

Aujourd’hui nous avons beaucoup des réalités dans notre pays qui nous ont amené dans des situations de conflits, alors nous nous sommes décidés de créer ce petit dynamique (club de paix) pour apporter un changement dans notre façon de faire.

a indiqué Demagel Gelengi, coordonnateur du projet Tufaulu Pamoja, avant de signaler que la création de clubs de paix s’avère importante dans la ville de Kisangani et ses alentours, pour accompagner les jeunes dans le processus de résolution de conflits.

Demagel Gelengi

De son côté, Germain Mukulangando facilitateur dans cet atelier, a martelé son exposé sur la résolution 22/50 du conseil de sécurité des Nations Unies et signale qu’il est temps de vulgariser cette résolution auprès de la jeunesse et auprès des autorités provinciales tant nationales, pour qu’ils prennent conscience que le moment venu les jeunes vont réclamer leur quotas dans tout ce qu’il y a comme décision dans les différentes institutions comme le dit la fameuse résolution.

Germain Mukulangando

Sachez que Tufaulu Pamoja (Reusir ensemble) est un projet qui vise à contribuer à l’amplification de la voix et la représentation des femmes et des jeunes dans les sphères de prises de décisions, dans le processus de la paix et de développement à tous les niveaux en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *