26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Education

Kisangani : Symphorien Kapita Mpongo, persona non grata au sein de la direction provinciale éducationnelle Tshopo 1

Grogne ce lundi 11 juillet 2022 à la direction provinciale éducationnelle Tshopo 1. Les agents de ce service public demandent le départ de leur chef, l’accusant de mauvaise gestion et de peu de considération à leur égard. Ils ont bloqué toutes les portes des bureaux, empêchant leur chef, Symphorien Kapita, d’y accéder.

A peine 6 mois à la tête de la direction éducationnelle Tshopo 1, le PROVED Symphorien Mpongo est vomi par les agents de cette direction. Ils demandent son départ. Dans les avant-midi de ce lundi, les activités étaient perturbées au sein de cette direction. Les agents de ce service public de l’Etat ont fermé toutes les portes des bureaux. Ils étaient tous debout dans la cours, réclamant le départ de leur directeur.

En plus de la mauvaise gestion et de manque de considération à leur égard, ces agents reprochent à leur directeur plusieurs griefs notamment, la privation de différentes primes, voire même l’instauration des travaux forcés communément appelé salongo.

Nous réclamons seulement nos droits, nos frais d’appuis supplétifs qui sont détournés par le PROVED. Nous réclamons aussi les avantages liés aux examens d’Etat, TENAFEP et TENASOP. Parce que, chaque fois quand il y’a examen, il y’a des avantages qui sont là. Nous avons l’obligation de toucher ce qu’on appelle la permanence. Nous réclamons ensuite, la supression des salongo forcés.

a souligné le porte parole des manifestants, Félicien Yama Longo.

Contacté, le directeur provincial de la direction éducationnelle Tshopo1, Symphorien Kapita Mpongo, se réserve de tout commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *