26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : les jeux de hasard, une bombe pour les jeunes ?

La commission paroissiale des jeunes de la paroisse Bienheureuse Anuarite a organisé, ce dimanche 28 novembre, une conférence débat sur la problématique liée aux jeux de hasard, une pratique dans laquelle est prolongée la majorité des jeunes de Kisangani.

Cet échange a été organisé dans le but de réfléchir sur les jeux de hasard qui sont un problème d’actualité dans le chef de la jeunesse boyomaise, afin de fournir quelques pistes de solutions pour y faire face.

Le conférencier, Abbé Jean-Marie Dombi, a dans son exposé, fait le panorama des problèmes des jeunes d’aujourd’hui, qui se résument aux niveaux affectif, relationnel, familial et surtout de dépendance où nous pouvons citer la dépense de jeunes à l’alcool, aux jeux de hasard et tant d’autres.

Pourquoi les jeunes se livrent-ils à ces jeux ?

Répondant à cette question, l’orateur a signifié que les jeunes se donnent aux jeux de hasard pour se détendre et surtout, pour trouver de l’argent, car nombreux sont en chômage.

Lorsque les jeunes dépensent beaucoup d’argent sans avoir la certitude de gagner en retour, lorsque les jeux de hasard deviennent un travail quotidien pour les Jeunes, lorsque les jeunes ne savent plus penser à d’autre choses pour avoir des moyens financiers, en ce moment les jeux de hasard deviennent sans doute une bombe qui va détruire la jeunesse.

a-t-il déclaré

Pour lui, les conséquences sont observées sur le changement physique : les jeunes deviennent paresseux, sur le plan mental ils deviennent limités dans la réflexion, sur le plan affectif ; lorsqu’un jeune gaspille l’argent sans gagner en retour, il devient furieux et ceci peut occasionner des différends au sein de famille.

Comment faire pour éviter que les jeux de hasard deviennent une bombe pour la jeunesse?

À en croire l’Abbé Jean Marie Dombi, il y’a des pistes de solutions :

Par rapport aux parents, ces deniers doivent être vigilants. Ils doivent veiller et contrôler tout mouvement des jeunes. Quant aux jeunes eux-mêmes, les différents groupes de jeunes doivent sanctionner ceux qui s’activent dans les jeux de hasard et les éliminer en les remplaçant par d’autres activités génératrices.

Notez qu’à la fin cette conférence, l’orateur a lancé un appel fort à la jeunesse en lui faisant part de l’exhortation du Pape François à la jeunesse :

La jeunesse n’est pas l’avenir de demain mais l’aujourd’hui de notre monde. Les jeunes doivent se désolidariser avec tout ce qui peut nuir à leur avenir. Ils doivent apprendre à être des jeunes leaders chrétiens pour impacter positivement les autres dans leur entourage.

a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *