26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : les « conflits sociaux » au cœur de la 21ème semaine philosophique

La 21ème semaine philosophique de Kisangani s’est tenue du lundi 4 au vendredi 7 avril 2022 dans la grande salle de la cathédrale Notre-Dame du Très Saint Rosaire, sous le thème « Le vivre ensemble aux prises avec des conflits sociaux : enjeux et perspectives »

Pendant ces cinq jours, les participants ont centré leur réflexion sur les conflits qui se manifestent aujourd’hui à travers le monde sous diverses formes, notamment par des geurres, violences et tueries de tout genre. Dans cette cession, plusieurs penseurs et chercheurs se sont succédés au lutrin, afin de réfléchir sur le thème retenu pour cette année.

A la clôture de ces assises ce vendredi 8 avril, il était question pour le rapporteur, de faire une lecture cursive du rapport général de cette 21ème semaine philosophique de Kisangani, pour que les participants à leur tour, formulent leurs recommandations avant l’adoption de ce dernier.

Prenant la parole, l’assistant Trésor Dipa, ledit rapporteur, a lu les grandes lignes de ce rapport et les participants n’ont pas manqué de donner leurs amendements pour l’élaboration en bonne et due forme de ce rapport.

Parmi les recommandations fournies à l’issue de cette 21ème semaine philosophique sur la thématique abordée, il y a lieu de préciser que les participants ont formulé de recommandations d’une part aux communautés, et d’autre part, à l’État congolais.

Les communautés doivent prendre conscience que le conflit est la partie intégrante de la nature humaine, mais doivent s’accepter et favoriser la reconnaissance mutuelle au sein de nos communautés et institutions. Les communautés doivent également respecter les droits et devoirs de chacun pour un vivre ensemble (…) ; respecter la dignité de toute personne humaine ; bannir des préjugés et des complexes d’infériorité ou de supériorité. L’État congolais doit bâtir un état fort, puissant avec une armée puissante ; favoriser la cohabitation pacifique des populations des différentes aires culturelle ; lutter contre le tribalisme, régionalisme, ethnisme, qui menacent le vivre ensemble apaisé. En outre, il ne doit pas marginaliser des groupes sociaux au nom de leurs appartenances communautaires et lutter contre la suborganisation des structures étatiques par les puissances étrangères.
L’État congolais doit aussi s’impliquer pour transformer les acteurs directs des conflits armés à acteurs de développement et, enfin, l’État doit éviter la manipulation de la population et promouvoir l’éducation au patriotisme.

note ce rapport.

L’organisation de la semaine philosophique est l’initiative du Philosophat Edith Stein de Kisangani.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *