26 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Société

Kisangani : la police réprimande une marche et arrête trois étudiants

Les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) viennent d’arrêter, ce vendredi 10 Décembre 2021 à 10h30, trois étudiants parmi une dizaine qui se réunissaient au terrain de la Makiso, pour une marche pacifique initiée par leur coordination en vue de soutenir la population de l’Est du pays, meurtri par la guerre.

Alors que ce groupe d’étudiants s’apprêtait à démarrer sa marche, le Commissaire Provincial de la PNC Tshopo en charge des opérations est arrivé en compagnie d’une jeep des éléments de la Police.

Peu après leur entretien observé à quelques mètres de là par notre reporter sur place, une dispute a déclenché entre les deux parties qui n’arrivaient plus à se comprendre. L’une interdisait et l’autre se justifiait, mais avec un ton de colère.

….les parents de nos amis étudiants sont tués … Nous avons des familles là-bas. Nous voulons marcher pour exiger le retour de la paix dans la partie de Beni… Non non à la guerre…

s’ exclamaient ces étudiants, tenant des calicots avec différents messages en mains.

Du coup, les éléments de la Police ont dispersé la foule avec des gaz lacrymogènes. Trois de ces étudiants identifiés : Cedar Kalaki directeur de cabinet de la Coordination des étudiants de l’Unikis, Paluku Luswire étudiant à l’UMC et Peter Tetunabo alias Lumumba secrétaire de la coordination des représentants des étudiants des établissements de l’enseignement Supérieur de la Tshopo étaient arrêtés et amenés Manu Militari dans la jeep.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *