30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Santé

Ituri : des pédiatres volent au secours des enfants malnutris

Mercredi 17 août 2022, le service de Pédiatrie auprès des femmes ayant des enfants malnutris de 0 à 59 mois, a organisé une démonstration culinaire d’une bouillie dénommée « 4 étoiles », afin de lutter contre la malnutrition que frappe les enfants dans la zone de santé d’Ariwara à l’hôpital général de référence Sainte Joséphine Bakhita, dans la province de l’Ituri.

Au cours de cette cérémonie, le formateur principal, docteur Michel Pemba, a exposé sur les étapes de préparation de la bouillie équilibrée à 4 étoiles. Il a fait comprendre aux femmes enceintes et aux mères d’enfants malnutris, la façon dont elles doivent procéder à l’identification et la classification des aliments pour préparer la bouillie riche en protéines.

Grâce à cette activité de démonstration culinaire, nous avons appris aux femmes les groupes d’aliments, à savoir la première étoile, classée dans le groupe des céréales, la farine de milet (bouillie au feu) auxquelles on ajoute la patte d’arachide comme deuxième étoile, puis les bananes pilées (troisième étoile) et enfin le jaune d’œuf (quatrième étoile). Tous ces ingrédients sont à la portée de presque tout le monde dans la zone, donc à très bas prix. Nous le faisons pour que les mamans prennent l’habitude de préparer quotidiennement cette bouillie à leurs enfants, car étant riche en protéines. Cela va résoudre leur problème de malnutrition.

a-t-il expliqué.

Prenant la parole à son tour, le médecin chef de staff, Charles Oleni, en accord avec son service de pédiatrie, a lancé un appel aux parents ayant des enfants malnutris au sein de leurs ménages, de prendre en compte l’importance de cette pratique.

Notre message est de préserver et conserver le bon état nutritionnel et sanitaire de ces enfants, c’est ça notre priorité.

a-t-il déclaré.

Sachons par ailleurs que la pauvreté, le manque d’information sur le message adéquat, à l’éducation et aux soins adéquats, sont les causes principales qui occasionnent la malnutrition dans ce coin du pays, où par mois, plus de 5 cas de malnutrition sont enregistrés dans cette zone de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *