28 janvier 2023
Ville de Kisangani, RD Congo
Médias

Dialogue de Nairobi : pourquoi les journalistes du Nord-Kivu sont-ils écartés ?

Alors qu’ils sont mieux exposés à toutes les questions sécuritaires de la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo depuis plus d’une décennie, les journalistes de la partie Est du pays ont été écartés de la couverture médiatique du dialogue de Nairobi qui a mis sur une même table le gouvernement congolais et les groupes armées locaux et étrangers, sous la facilitation d’Uhuru Kenyatta, président honoraire de la République du Kénya.

Pendant les préparatifs, le Ministre national de la Communication et des médias de la République démocratique du Congo n’a jamais songé à associer les professionnels de la plume du Nord-Kivu qui maitrisent très bien l’évolution des groupes armés.

Par « ignorance » et « méfiance », Patrick Muyaya a emballé une dizaine des journalistes de Kinshasa à Nairobi pour couvrir les assises, écartant définitivement ceux du Nord-Kivu qui suivent de près la question sécuritaire. Cette démarche est condamnée par les journalistes de Goma qui la qualifient de mépris à leurs égard. Néanmoins, ils disent ne croiser les bras face à leur profession, en dépit de cette façon de travailler du Ministre de tutelle qui, selon eux, n’est pas à son premier forfait quand il s’agit de sélectionner les médias pour les activités du gouvernement.

Même l’Union nationale de la Presse Congôaise (UNPC), corporation du Nord-Kivu, n’a jamais été contactée pour orienter la sélection des médias pour ces assises de Nairobi. Certaines sources concordantes pensent que le choix des médias a été fait pour des fins personnelles.

A présent, chaque journaliste se pose la question de savoir ce qui est exactement reproché aux hommes de médias du Nord-Kivu, au point de les écarter de la couverture médiatique des assisses de Nairobi.

Ricardo OLENGA depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *