30 novembre 2022
Ville de Kisangani, RD Congo
Securité

Beni : une incursion de plus à Rwangoma ? le Maire Muteba précise

Les rebelles assimilés aux Allied Democratic Forces (ADF) ont fait incursion dans la ville de Beni, province du Nord-Kivu, la nuit du vendredi 15 à ce samedi 16 Juillet 2022. La cible était une base des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) située dans la cellule nommée Mbelu dans le quartier Rwangoma, commune de Beu, dans la partie Est de la ville de Beni.

Les accrochages ayant opposé ces rebelles aux militaires congolais pendant plusieurs heures dans la nuit, ont créé une forte panique dans l’entre de la population qui s’est nuitamment déplacée dans les quartiers situés vers le centre ville de cette banlieue de Rwangoma. Même psychose observée pour les habitants des quartiers Paida, Kalongo et Benengule 2, qui ont également pris fuite pour n’avoir pas supporté les cliquetis des armes pendant ces échanges entre l’armée congolaise et les rebelles.

Si aucun bilan n’a été évoqué ce samedi matin, le Maire militaire de Beni, Narcisse Muteba Kashale, invité du journal à la RTR une radio locale, a précisé que la situation est vite passée sous contrôle des éléments des FARDC, qui ont bouté l’ennemi. D’où les habitants de ce coin peuvent librement vaquer à leurs occupations.

C’était vers 22h que notre position de Mbelu a été attaqué par nos ennmis. Sans tarder, nos forces ont pu réagir, monter et sécuriser la population de cette contrée. Les patrouilleurs, nos forces de défense ainsi que la police, ont patrouillé Rwangoma toute la nuit jusqu’à ce matin. Nous attendons le bilan mais je peux vous dire, tout est rétabli.

a-t-il précisé.

Narcisse Muteba

Rwangoma ne cesse cependant de se vider petit à petit. Toutes fois, certains habitants de ce quartier peuvent y passer la journée pour aller passer nuit ailleurs, une situation qui date d’Août 2016 après la mort d’aumoins cinquante civils tués dans une attaque, renseigne une source.

A en croire nos sources, un autre concert des armes à feu était entendu vers la prison centrale de Kangwayi la même nuit. Selon le Maire, une bonne disposition sécuritaire a été mise en place vers ce côté là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *